PLAN DU SITE
AVERTISSEMENTS
INFORMATIONS

  Date de création : 13.07.2018
Dernière mise à jour : 21.07.2021

Les articles publiés sur le site ou le blog ont tous été rédigés dans le respect des personnes mentionnées. Si par hasard, vous vous sentiez offensés, ce serait totalement involontaire de ma part ; aussi je vous demanderai de ne pas hésiter à me contacter.

Tous les textes ont été rédigés par l'auteure de ce site ; respectez son travail....
Respectez le travail de tous les auteurs et citez toujours vos sources.Merci de votre compréhension.

Généalogie d'une famille ordinaire   

Amusez-vou bien !

Et si vos enfants et/ou petits-enfants sont trop jeunes pour comprendre, vous aurez au moins passé un bon moment avec eux à faire du collage et du découpage pour préparer un bel arbre !…
N’oubliez pas, les enfants sont des éponges : s’il vous semble qu’il n’écoute pas, ce n’est pas grave, ils entendent et vos discours font doucement leur chemin….

Pour en savoir plus :
Les enfants et la généalogie (Forum de Geneanet)
Sept pistes pour intéresser les jeunes à la généalogie
Quête des origines et besoins de transmettre
La généalogie, pour quoi faire ?
5 raisons de faire un arbre généalogie avec vos petits-enfants
Généalogie et école
Fabriquer un arbre généalogique avec un enfant
Des arbres généalogiques à remplir

Vous dîtes « c’est fatigant de fréquenter les enfants. Vous avez raison. Vous ajoutez : parce qu’il faut se mettre à leur niveau, se baisser, s’incliner, se courber, se faire petit. Là, vous avez tort. Ce n’est pas cela qui fatigue le plus. C’est plutôt le fait de s’élever à la hauteur de leurs sentiments. De s’étirer, de s’allonger, de se hisser sur la pointe des pieds. Pour ne pas les blesser. »

Janusz KORCZAK
Quand je deviendrai petit


Pour grandir un enfant a besoin de savoir d’où il vient. Il doit avoir accès à son histoire, et par conséquent à la vôtre. Qui mieux que vous peut lui transmettre ce savoir…. Et quel plaisir de partager un moment avec lui !

Reconstituer des générations en généalogie sera une source d’épanouissement. En grandissant, il se sentira l’héritier de toute une lignée.  C’est terriblement enrichissant… Et sans s’en rendre compte, il va apprendre l’Histoire, non pas celle que l’on trouve dans les livres d’école, mais telle que vous la connaissez, avec vos mots, votre cœur.Vous commencez par ses parents et vous remontez dans votre arbre.

Il existe une multitude d’activité de découverte :   
• Explorer le grenier, un buffet, une armoire : y retrouver des vieilles photos (les enfants adorent regarder les albums-photos!),   
• Aller voir le village natal de grand-mère ou de grand-père,   
• Organiser une chasse aux trésors généalogiques,     
• Visiter un musée, l’école d’autrefois,   
• Rechercher le pays ou la région d’origine       
    ◦ Drapeau / blason       
    ◦ Capitale / la plus grande ville       
    ◦ Superficie / nombre d’habitants       
    ◦ Langue / patois       
    ◦ La monnaie / l’architecture       
    ◦ Les fêtes / les spécialités culinaires

Voyez, il existe plein de loisirs à partager ! Chacun en tirera un bénéfice.

Pourquoi ne pas profiter de nos vacances pour visiter la région de vos ancêtres ? Doit-on parler de « voyage généalogique » ou bien de « pélerinage » ; car ce sera une aventure empreinte d’émotions fortes. Vous pouvez soit visiter une région soit effectuer une grande marche, type « Compostelle » si vos aïeux se sont souvent déplacés.
Pour cela, il suffit de vous posez-vous les bonnes questions et d’avoir un peu d’organisation : Quoi ? Quel est le but de votre voyage ?Quand ? Quel calendrier ?Où ? Une carte surtout….Et Comment ?

Le tourisme généalogique est très à la mode ; pour moi, ce sera l’occasion d’allier nature et généalogie. Mon ancêtre Francine BAROIN vient du Morvan, une région que je ne connais pas et qu’il me tarde de découvrir. A moi les randonnées au coeur du parc régional, arpenter les champs et les forêts, et déguster vin et fromage du pays. Il me semble que trop souvent, on oublie d'allier cuisine, saveurs et généalogie....


1. Quel est le but de ce voyage ?

• Vous imprégner de l’environnement des lieux de vie de vos ancêtres pour mieux comprendre leur vie, visualiser une rue….rencontrer ses habitants, partager des histoires...   
• Retrouver une maison où vos ancêtres vivaient, prendre des photos et illustrer votre histoire familiale : n’oubliez pas que la lumière douce du matin est idéale pour les photos,   
• Parcourir un cimetière à la recherche de noms de votre famille pour découvrir de nouvelles pistes,   
• Chercher des actes non disponibles sur le net pour compléter des événements récents, donc visiter des AD ou des AC de la mairie,   
• Visiter des musées ou rencontrer des historiens locaux pour approfondir vos connaissances sur l’histoire et les spécificités de la région   
• Chiner sur les marchés, bouquinistes...


2. Que préparer ? De quel matériel avez-vous besoin ?
   

• Bien évidemment, vous allez emporter votre arbre généalogique ; je ne vous conseille pas le papier (trop encombrant) mais sûr le site Généanet sur votre PC portable et/ou sur votre smartphone,   
• le PC me semble totalement indispensable : vous avez classé vos familles par numéro SOSA : les fiches sont disponibles et à portée de clic,   
• Il vous faudra également lister les tâches à effectuer si vous voulez optimiser un maximum votre voyage : pour mon cas, j’utilise OneNote,   
• Prenez une carte de la région pour mieux vous repérer : comme je veux visiter et photographier un maximum de maisons de bourg, fermes, hameaux, villages, églises identifiés par les actes concernant mes ancêtres, je réalise une carte personnelle sur GoogleMaps et comme GoogleMaps est installé sur mon smartphone, chaque endroit est donc accessible grâce à la fonction GPS,     
• Un petit cahier pour prendre des notes sur place ; dans le sac à dos il sera léger mais indispensable ; tous les lieux, les momunents photographiées, toutes les personnes rencontrées devront faire l’objet d’annotations, voire d’anecdotes, et pourquoi pas faire des dessins !   
• Un appareil photos pour documenter l’histoire de sa famille et de ses ancêtres ; n’oubliez pas les batteries de rechange, surtout si vous partez la journée entière...

ECRIRE LA VIE D'UN ANCETRE

FAIRE DE LA GENEALOGIE

AVEC SES ENFANTS ET/OU PETITS-ENFANTS

COMMENT ORGANISER

UN VOYAGE GENEALOGIQUE